Accueil > Les Formations > Le cycle national > Cycles nationaux précédents > Cycle national 2011-2012 > Programme > Devenez auditeur du cycle national de formation 2011-2012 - (...)

Enregistrer au format PDF
Sciences, sociétés et puissance

Devenez auditeur du cycle national de formation 2011-2012 - Programme

Candidatures jusqu’au 15 avril 2011

L’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST) recrute sa sixième promotion. Le cycle national de formation 2011-2012 débutera en octobre 2011 et sera bâti autour du thème : Sciences, sociétés et puissance.

Sciences, sociétés et puissance

Cycle national 2011-2012

Le fil conducteur proposé pour le cycle national 2011-2012 de l’IHEST permettra d’approfondir les rapports qu’entretiennent les sciences et les technologies avec la puissance des territoires, qu’il s’agisse de ceux des entreprises, des régions, des États, ou d’ensembles plus vastes comme l’Union européenne. L’attractivité pour le développement d’industries de pointe et de services à haute valeur ajoutée, dans un jeu mondialisé, y suppose une stratégie adaptée en termes de recherche et développement, d’innovation et d’éducation. La recherche civile et la prise en compte des grands défis de société y jouxtent la recherche pour la défense et la sécurité des États. La compétition est à l’œuvre et, au-delà des conflits classiques, s’y joue une course à la puissance économique, financière et sécuritaire.

JPEG - 30.6 ko
Réflexion en groupes des auditeurs
Session d’intégration du cycle 2010-2011, Arc-et-Senans, octobre 2010

Partout, les territoires mettent en place des stratégies de recherche et d’innovation qui contribuent à leur rayonnement. Tous mobilisent non seulement le capital, mais de plus en plus l’intelligence et la culture. Cette mobilisation se fait de façon différente selon les territoires et leur histoire. Elle repose sur des capacités de formation et d’attractivité des producteurs de connaissance scientifique et d’innovation. Elle débouche sur un maillage où chaque territoire exploite ses potentialités dans une approche ouverte sur le monde. Dans ce cadre, comment interfèrent des dynamiques mondialisées (recherche, innovation ouverte, brevets et normes…) et des dynamiques localisées riches d’échanges, de savoir et de savoir-faire ? Comment se définit un centre d’influence au siècle d’internet ?

De nouveaux horizons culturels et éducatifs, de nouveaux usages se développent en lien avec les nouvelles technologies, facilitant des pratiques tant de compétition que de coopération. L’accès de la société civile à la connaissance et les politiques d’éducation deviennent un enjeu majeur des territoires. Cependant, dans nos sociétés développées, l’enthousiasme coexiste avec la défiance, la cohésion avec la marginalisation. C’est bien là l’un des paradoxes de la situation pour leur développement et leurs enjeux de puissance.
Le cycle examinera ces questions, développera une vision géopolitique et prospective et examinera les régulations et les mécanismes de décision à l’œuvre.

Un cycle se compose d’environ 36 journées de formation :
  • 12 sessions thématiques
  • 8 séances d’ateliers, soit 4 journées
  • 1 journée d’immersion chez un ancien auditeur de l’IHEST

 [1]

Programme prévisionnel

Octobre 2011

Session 1 - Territoires et puissance

Séminaire d’intégration à Arc et Senans - 3 jours

La session examinera les rapports entre les territoires et la puissance à travers le prisme particulier de la connaissance. Les territoires, quels que soient leur nature et les acteurs dont ils relèvent (entreprises, régions, états,…), sont délimités par le rayonnement de leurs pouvoirs et leur puissance en découle. Quels pouvoirs la science et la technologie leur confèrent-elles ? Quelles leçons l’histoire des civilisations nous dévoile-t-elle à ce propos ? Que penser aussi des nouveaux territoires de puissance marqués par la mondialisation, telle la communication numérique ou la finance ? Comment se définit, par exemple, le centre d’une influence au siècle d’Internet ?
Comment gérer l’enchevêtrement des lignes de partage des différents territoires historiques dans un monde marqué par des flux subtils entre l’échelle locale et la dimension globale ?
La science n’échappe pas à ces enjeux de puissance et de territorialisation. Son histoire est riche de leçons : les grandes découvertes, la chimie allemande avant la guerre, le projet Manhattan, les grands programmes stratégiques ou encore les technosciences.
Comment se construisent les savoirs ? Quelle est la responsabilité scientifique ? Peut-on expliquer la montée en puissance de l’éthique et de l’expertise à la lumière des enjeux de puissance.
Cette session vise l’intégration de la promotion et comporte une part importante d’animations, de présentations et de temps de débat entre les auditeurs.

Ouverture officielle : Sciences, sociétés et puissance

Paris - 0,5 jour

Session 2 - L’économie de la connaissance dans la compétition

Paris - 1,5 jours

L’économie de la connaissance repose sur des réseaux qui mettent en dialectique le local et le global. Que nous dit aujourd’hui la théorie économique sur l’économie de la connaissance, l’innovation et les territoires ? Quels rôles jouent les brevets, les start-up, les clusters, les pôles de compétitivité pour l’innovation ? Quelle importance revêt l’intelligence économique ?
Quelles sont nos attitudes vis-à-vis du risque et ce dernier est-il pris en compte dans les modes de financement de la recherche et de l’innovation ?
La session examinera aussi les conditions de l’attractivité des territoires pour les scientifiques, les innovateurs, les entrepreneurs et s’intéressera aux villes créatives.

Novembre 2011

Session 3 - La stratégie européenne 2020 dans la mondialisation

Paris - 2 jours dont 1 d’atelier

La stratégie européenne 2020 s’inscrit dans une concurrence mondiale et entre les états européens eux-mêmes. Comment l’Europe se positionne-t-elle dans cette compétition mondiale pour la recherche et l’innovation ? Quelles stratégies recouvre cette perspective 2020 ? Quels débats animent l’Union européenne sur les questions de propriété intellectuelle, de brevet européen, de financement de l’innovation, de transfert… Quelle place donner aux grands équipements ?
L’Europe entend répondre aux grands défis de société. Comment envisage-t-elle de les traiter ? Avec quelles coordinations au sein de l’Union ? Qu’attendre, dans cette perspective, de l’éducation et de l’enseignement supérieur ?

Session 4 - Territoires et acteurs de la recherche au cœur de la compétitivité, le cas de l’Auvergne

Clermont-Ferrand - 2,5 jours

La session permettra de rencontrer les acteurs de l’écosystème « recherche-enseignement supérieur-innovation » en région, d’analyser l’impact des politiques publiques nationales et des politiques des collectivités territoriales.
Les choix régionaux de développement seront présentés ainsi que les stratégies des grandes entreprises mondialisées de la région. A cet égard, les interfaces science-innovation-société et les relations avec l’histoire et la culture de la région seront aussi explorées.

Rencontre régionale : stratégies d’information, stratégies d’influence

Clermont-Ferrand, Auvergne - 0,5 jours

L’information sur les sciences et les technologies relève tout à la fois d’une large diffusion, en tant qu’enjeu social, et d’une haute protection, en tant qu’enjeu économique. Demain, quels seront les vecteurs de l’information ? Quelles évolutions dans la presse ? Quelles responsabilités respectives des scientifiques, des médiateurs et des journalistes ? Quelle déontologie de l’information scientifique ? Quelle place pour la PQR ? Quels usages les lobbies font-ils de l’information ? Comment sont-ils intervenus, par exemple, dans de récents débats ? Les médias seront abordés de façon comparée.

Décembre 2011

Session 5 - La société numérique : enjeu de sécurité et d’éducation

Paris - 1,5 jours don 0,5 d’atelier

La société numérique offre des opportunités et de nouveaux espaces de communication pour l’exercice de la puissance. Ces nouveaux territoires exercent un fort rayonnement et une grande attractivité dans nos sociétés.
Que nous dit aujourd’hui la recherche en cryptologie sur ce monde ? Sur quelles frontières se développe-t-elle ?
Entre la créativité et la formation qu’internet propose et la vulnérabilité qui le marque, quel dilemme ? Comment se protéger, individuellement ou collectivement, des effets virtuellement destructeurs de la créativité ?
L’innovation sociale et l’innovation pédagogique marquent la société numérique. Comment apprécier ces évolutions ? Fourniront-elles un moyen d’attirer les jeunes vers les sciences ?

Janvier 2012

Session 6 – Le pari de la biologie synthétique

Paris - 2,5 jours dont 1 d’atelier

Une nouvelle biologie se développe. Elle repose sur une réelle ingénierie du vivant et, sur des méthodes relevant des sciences de l’ingénieur et renouvelle la perspective des biotechnologies. L’avenir des biotechnologies repose sur les potentialités ouvertes par la biologie synthétique. Concevoir et construire des systèmes biologiques aux fonctions nouvelles, robustes et stables tel est l’enjeu. En 2010, la première cellule synthétique fabriquée par l’homme est décrite dans la revue Science. Des programmes très importants sont d’ores et déjà lancés dans les pays anglo-saxons assortis de réflexions sur les enjeux économiques et éthiques de ces recherches. L’Europe s’investit aussi dans ces projets.
La session permettra de prendre la mesure des perspectives réellement ouvertes et des questions qui les accompagnent tout particulièrement sur les aspects de brevetabilité et de propriété intellectuelle, ainsi que sur les questions de précaution et d’éthique.

Février 2012

Session 7 - Voyage d’étude en Allemagne Allemagne - 3,5 jours

Mars 2012

Session 8 - L’eau et sa disponibilité : un enjeu de rivalité

Paris - 2 jours dont 1 d’atelier

L’année 2012 sera celle du 6e forum mondial de l’eau. Le débat sur l’eau jouxte celui sur le climat. La limitation de cette ressource conduit certains à développer la notion d’empreinte hydrologique et le partage de l’eau va nécessiter des régulations nouvelles reposant sur un droit à l’eau. Dans un contexte prévisible de pénurie, la sécurité de l’eau devient un réel enjeu. Concertation, diplomatie devraient permettre d’anticiper de possibles conflits liés à l’accès à la ressource.
La session examinera les termes du débat sur l’eau, les jeux des acteurs impliqués (états, collectivités, entreprises, ONG et associations,…) et les processus de concertation en cours. Elle permettra d’approcher à partir de ce sujet les relations entre science et droit, science et politique et d’approfondir la notion d’expertise.

Session 9 - Voyage d’études en Asie

10,5 jours

Le voyage de la promotion permettra aux auditeurs de découvrir, hors d’Europe, un pays emblématique des nouvelles frontières et des enjeux de puissance à travers son développement et sa créativité.

Avril 2012

Session 10 - L’espace, territoire emblématique de la puissance technologique et politique

Paris - 2 jours dont 1 d’atelier

Les enjeux stratégiques et de souveraineté ont toujours sous-tendu la conquête spatiale pour laquelle la France et l’Europe n’ont cessé de jouer un rôle moteur. La connaissance de l’Univers et la conquête de l’espace représentent toujours dans l’entendement public une frontière pour l’humanité où science, technologie et rêve se côtoient depuis des générations. Pour autant, la question est désormais posée du statut de cet espace et de ses usages duaux, civils et militaires.
Comment s’oriente la recherche ? La terre redeviendrait-elle aujourd’hui au centre des préoccupations de la politique spatiale ? Quels enjeux économiques recouvrent ces approches ? Les développements associés à l’activité spatiale conduisent à engager des réflexions sur les normes, les règles du jeu, l’éthique. De grandes questions ont émergé : à qui appartient ce patrimoine ? Comment se dessinent les frontières dans l’espace ? Quels rapports géopolitiques sous-tendent-elles ? …

Mai 2012

Session 11 - La radioactivité et la radioprotection : un enjeu dual

Paris et Cherbourg - 3 jours

En 2011 sera fêté le centième anniversaire du prix Nobel de chimie de Marie Curie pour ses travaux sur le plutonium et le radium. Ils sont à l’origine d’un siècle de recherches et de développements technologiques.
La session proposera, dans un premier temps, une analyse de la construction scientifique, politique et sociale de la radioprotection, modèle historique de la gestion des risques et de la prévention dans le domaine de la santé. Aujourd’hui, des questions restent ouvertes dans le domaine des effets des expositions à faibles doses : quels rapports entre prévention et précaution ? Quelles recherches ? Quelles approches en matière de santé publique ? Quels débats avec le public ?
Dans un second temps, la session traitera de l’aspect dual de la recherche nucléaire, de la défense et des impacts géopolitiques. Une visite sera organisée dans un site militaire. Les développements technologiques, les opérateurs nationaux et internationaux seront présentés.

Juin 2012

Session 12 - Séance de clôture officielle

Paris -1 jour

PDF - 234.2 ko
Présentation du cycle national de formation de l’IHEST (PDF)

PDF - 795.2 ko
Programme prévisionnel 2011-2012 (PDF)

Déclaration d’activité de formation enregistrée sous le numéro 11 75 42988 75 auprès du préfet de région d’Ile-de-France.
Organisme agréé par le ministère de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales pour la formation aux élus locaux.
Siret 130 003 825 00010 / Code APE 8411Z

Publié le lundi 13 décembre 2010,
mis à jour le lundi 17 mars 2014