Accueil > Les Formations > L’université > Précédentes universités > 2010 Le débat public > Quelle place pour la science dans le débat public ?

Enregistrer au format PDF
Université européenne d’été • 25-29 août 2010

Quelle place pour la science dans le débat public ?

Saline Royale d’Arc et Senans

L’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST) organise sa seconde université européenne d’été, du 25 au 29 août 2010 à la Saline Royale d’Arc et Senans, sur le thème : « Quelle place pour la science dans le débat public ? »

L’IHEST réunit chaque année, à l’occasion de son université européenne d’été, des représentants venus de tous les horizons socio-économiques et politiques, pour se former et approfondir ensemble certains enjeux de l’évolution de la science et de ses relations avec la société. L’année 2010 sera consacrée aux sciences dans l’espace public et à leur place dans le débat.

JPEG - 22.5 ko
english version

Modalités d’inscriptions, programme et description de l’université d’été

Thématique générale

Pré-programme de l’université européenne d’été
Que ce soit parce que les applications de la science touchent par leurs effets et leurs produits la plupart des domaines de la vie des citoyens, ou parce que le financement de la recherche scientifique est un enjeu central des politiques publiques, le débat sur les sciences est souvent perçu comme un enjeu d’importance croissante dans la vie des démocraties contemporaines.

Mercredi 25 août

Déjeuner débat :
Présentation des participants et de l’université d’été (but, principes, fonctionnement).

La nature du débat

Quel statut pour la vérité scientifique ?

La démocratie délibérative : regards sur les différents types de débats

Atelier :
Regards croisés sur les sciences et le débat

L’université européenne d’été examinera quelle est précisément la place de la science dans les débats qui occupent l’espace public. Quels types de débat ce dernier permet-il ? Quelles en sont les modalités ? S’agit-il de débats du public, avec le public, ou devant le public ? Si ces notions d’espace public et de débat sont omniprésentes, elles ne sont que trop peu interrogées pour elles-mêmes. L’université d’été mènera cette interrogation générale en développant la perspective particulière des rapports science/société.

Jeudi 26 août

La confrontation démocratique et la structuration des débats sur les sciences

Le débat : enjeux politiques et éthiques

Pourquoi certains objets scientifiques et techniques entrent-ils dans le débat public ?

Retours d’expérience
Le changement climatique – la question de la légitimité

Perspectives
L’intelligent design en débat : stratégies philosophiques et rhétoriques au cours du procès Dover.

Comme chacun le vit, la science et les objets techniques qui peuplent notre quotidien, ont suscité, dans la période récente, des controverses de plus en plus âpres corrélées à une couverture médiatique croissante, témoin de leur diffusion dans l’espace public : mise en cause des travaux du GIEC, débat sur les nanotechnologies en France, mais aussi controverses sur les ondes de téléphonie mobile, sur les OGM, sur les pesticides, ou encore, sur les ressources halieutiques.

Vendredi 27 août

La diffusion du débat et la question du public

Le public existe-t-il ?

Espace public et vecteurs de diffusion : de l’information à la communication

Retours d’expérience :
Processus, méthodologie et évaluation du débat. L’exemple des nanotechnologies.

Les entreprises dans le débat public sur les sciences

Le regard porté par la société sur la « fabrique de la science » sera approché à la lumière de tels débats. Ils interrogent le statut des sciences et des technologies dans nos sociétés, en relation avec les différentes cultures. Ces débats témoignent-ils de la nécessité de changer la posture de la société à l’égard de la science, celle de la communauté scientifique à l’égard de la société ? La construction de la vérité scientifique, ses processus de légitimation et la confrontation démocratique seront au cœur des réflexions de l’université pour contribuer à la construction des débats de demain.

Samedi 28 août

L’expertise et les acteurs du débat

Experts et politique

Table ronde :
Les nouveaux visages de l’expertise

Retours d’expérience
Les cellules-souches – les temporalités du débat

Perspectives :
Visualiser les débats : la cartographie des débats sur les sciences sur Internet

Ces questions seront éclairées par la philosophie et les sciences politiques, l’histoire des idées, les sciences sociales, les sciences économiques et feront aussi place aux analyses des acteurs et aux retours d’expériences nationales et internationales, notamment, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Dimanche 29 août matin

Conclusions de l’université européenne d’été

La discussion sera organisée selon le cadrage initial de l’université d’été, les discussions quotidiennes, les rapports
(regards croisés) de grands témoins et s’attachera à formaliser des étonnements notamment sur :
- la capacité des scientifiques et institutions à intégrer la problématique du débat dans leurs pratiques
- les modalités de restauration de la confiance envers les scientifiques, les experts.


Objectifs et pédagogie de l’université européenne d’été

L’université européenne d’été de l’IHEST rassemblera du 25 au 29 août 2010, dans le cadre de l’utopique Saline royale d’Arc-et-Senans, une cinquantaine de participants, intervenants et auditeurs, représentatifs de la diversité des forces vives (scientifiques, économiques, sociales, politiques,...) de notre société pour se former et échanger, pendant quatre jours, sur la place de la science dans le débat public.

L’université européenne d’été vise, à partir de présentations données par des acteurs de premier plan dans ce domaine, à créer une intelligence partagée avec les participants sur les enjeux des débats publics autour des sciences. Elle donnera à la fois des aperçus théoriques et appliqués, fondés sur l’analyse de situations d’actualité et des retours d’expériences.

A l’issue de l’université européenne d’été, les participants disposeront d’une compétence nouvelle et d’une capacité à prendre du recul pour penser et agir différemment dans des environnements marqués par la complexité des relations entre science, innovation et société.

L’analyse comparée internationale sera un des axes de l’université d’été qui bénéficiera, notamment, d’une collaboration avec le CSPO (Consortium for Science, Policy and Outcomes) et l’université d’état de l’Arizona, l’ASU. L’université d’été abordera à la fois les débats spontanés, les controverses et les débats organisés, comme ceux mis sur pied par la Commission nationale du débat public en France et le Parliamentary Office of Science and Technology de Grande-Bretagne. Que peut-on espérer de ces dialogues formalisés ? Que révèlent-ils des relations entre la science et la société ?

La méthode IHEST, en associant spécialistes et non spécialistes « éclairés » dans un mode de travail participatif, représente une façon originale et unique d’aborder les relations sciences société. L’université européenne d’été donnera lieu à une restitution finale, à laquelle seront associés participants et intervenants, elle fera l’objet de la publication d’un rapport d’étonnement.
Cette seconde édition prolonge la thématique majeure de l’IHEST : anticiper le débat public en se situant résolument en amont des débats, diffuser une nouvelle culture scientifique et contribuer à décloisonner les rapports science-société.


Modalités de participation : L’université est ouverte aux candidats de toute nationalité.
La langue principale de travail sera le français (quelques interventions en anglais avec interprétation).
Les droits d’inscription sont d’un montant de 1 200 € net de taxe (ces droits comprennent l’hébergement et la restauration à Arc-et-Senans, les frais de transport jusqu’à la Saline royale restent à la charge du participant).

PDF - 624.9 ko
Descriptif de l’université d’été

Word - 86.5 ko
Formulaire d’inscription à l’université européenne d’été
Date limite d’inscription : 9 juillet 2010

PDF - 1.8 Mo
Program of the European summer school
13 juillet 2010


PDF - 843.2 ko
Programme de l’université européenne d’été
mise à jour le 15 juillet 2010


Renseignements et inscription :

Christelle Tallon :

… tél : 01 55 55 87 66

…courriel :

christelle.tallon@ihest.fr

_


Voir les comptes rendus de l’Université européenne d’été 2009 L’économie, une science qui nous gouverne ? Leçon des crises
_


Conseil scientifique

Jean-Michel Besnier, université Paris-Sorbonne 

Dominique Cardon, Orange-labs et CEMS/EHESS

David Cope, Office parlementaire pour la science et la technologie (Grande-Bretagne)

Dominique Desjeux, université Paris-Descartes 

Patrice Flichy, université Paris Est-Marne la Vallée

Jean-François Girard, PRES Sorbonne-Paris-Cité 

Pierre-Benoit Joly, INRA et Institut Francilien Recherche, Innovation et Société (IFRIS)

Etienne Klein CEA et Ecole centrale 

Jean-Pierre Pages, Agoramétrie

Arie Rip, université de Twente (Pays-Bas)

Daniel Sarewitz, CSPO à l’Arizona State University (Etats-Unis)

Jean-Didier Vincent, académie des sciences ;

Heinz Wismann, EHESS Paris

Dominique Wolton, CNRS, Institut des sciences de la communication

Comité de pilotage

Marie-Françoise Chevallier-Le Guyader, IHEST

Laurent Chicoineau, CCSTI Grenoble 

Jean-Philippe Desreumaux, Bouygues Télécom

Patrick Legrand, Commission nationale du débat public

Roland Schaer, Cité des Sciences

Laurent Turpin, CEA, INSTN

Mathias Girel, ENS, conseiller de l’IHEST

Paul Maître, conseiller de IHEST

Romain Garcier, IHEST

Lucile Grasset, IHEST

Publié le mercredi 7 avril 2010,
mis à jour le dimanche 16 mars 2014