Accueil > Les Actualités > Actualités de l’IHEST > Jouons-nous ensemble ?

Enregistrer au format PDF
Voeux 2020

Jouons-nous ensemble ?

Il y a une semaine, la soirée des vœux de l’IHEST « Jouons-nous ensemble ? » a été non seulement l’occasion de nous retrouver, mais aussi de vivre ensemble une expérience d’intelligence collective, par la création musicale.

Malgré les embouteillages et les perturbations des transports en commun, quelques deux cents personnes sont venues célébrer l’année 2020 à la Maison de l’architecture, dans l’ancienne chapelle du couvent du Récollets, lieu de caractère chargé d’histoire depuis le XVIème siècle.

Après un accueil autour d’un verre, les convives ont assisté aux vœux conjoints du président Jean-François Pinton et de la directrice Sylvane Casademont, qui ont évoqué la transformation de l’institut, désormais centré sur la formation. Puis, le thème des transitions, qui fait l’objet du cycle en cours, a été souligné. Il concerne aussi le cycle 2020-2021, dont l’appel à candidatures est imminent.

D’autre part, comme la pratique de l’intelligence collective est au cœur du cylce de formation, des membres de l’association des auditeurs de l’IHEST, ont présenté l’ouvrage collectif « Regards croisés sur l’intelligence collective ».

Parler de l’intelligence collective, c’est un premier pas. Vivre l’intelligence collective, c’est une autre étape.

A ce titre, le clou de la soirée a été l’animation des Musical Thinkers venus de Madrid – en écho avec le voyage des auditeurs en Espagne en avril 2020. A la guitare, àla batterie, au violon et violoncelle, sans oublier le clavier et la voix, les cinq musiciens ont d’abord joué seuls, jusqu’à ce que le chef d’orchestre Pedro Alfaro entraîne la salle à battre des mains et des pieds en variant les rythmes. Puis, tous les participants ont choisi un instrument, percussion ou xylophone et Pedro Alfaro et ses musiciens ont alors entrainé les deux-cents invités à jouer ensemble le canon de Pachelbel.

  • Puis, pour acentuer la dimension participative et créative de la séquence les musiciens descendus de la scène instéllés au milieu du public, ont entraîné la salle dans un bœuf inoubliable ;
  • La morale de cette séquence ? la démonstration ludique, mais implacable qu’un groupe formé de façon aléatoire est capable presque instantanément de suivre un rythme, de jouer une partition, de créer collectivement quelque chose de beau, à condition de s’écouter, de s’entendre, et de respecter quelques règles partagées et appropriées ; La rencontre s’est terminée par un cocktail dinatoire, où les échanges se sont prolongés jusque tard dans la soirée. Un bel événement dans un lieu avec une âme, une ambiance chaleureuse à l’ image des nombreux/ses auditeurs et auditrices présent(e)s, qu’ils soient anciens, en formation, ou futurs. A revivre !

Publié le jeudi 23 janvier 2020,
mis à jour le vendredi 31 janvier 2020