Accueil > Les Formations > Les Ateliers de l’IHEST > Innovation et dynamiques des territoires- 2017 > Les forces innovantes hors des métropoles

Enregistrer au format PDF
Innovation et dynamique des territoires - 2017

Les forces innovantes hors des métropoles

Pour affiner vos capacités à concevoir et conduire des projets d’innovation à l’échelle des territoires, venez, avec l’IHEST :

  • Rencontrer les acteurs de cette innovation locale et vous immerger dans leurs actions exemplaires
  • Mettre en perspective des dynamiques d’innovation
  • Partager vos expériences et questionnements d’innovation et de développement des territoires
  • Comprendre les processus d’innovation et de développement à l’œuvre à travers une méthodologie d’analyse issue de la recherche
  • Participer à une expérience collective de questionnement et de construction du changement
Dates et lieux de la formation
Chalon-sur-Saône - Le Creusot - Montceau-les-Mines -–> 15 (après-midi) -16-17 novembre 2017
Sète - Port-la-Nouvelle –> 12 (après-midi) - 13-14 décembre 2017
)

Présentation de l’atelier Innovation et dynamique des territoires, les forces innovantes hors des métropoles, par Pascale Brenet, maitre de conférences à l’université de France-Comté et Paul Maitre conseiller technique de l’IHEST qui participent à sa conception.

Orientations générales

PDF - 277.6 ko
télécharger le programme

Début 2015, l’IHEST organisait un premier atelier Innovation et dynamique des territoires. Dans un contexte d’accélération des flux de biens, de services, de capitaux et d’informations interconnectant les grands territoires mondiaux, il avait permis aux participants d’explorer trois grandes métropoles que sont Bordeaux, Lyon et le Grand Paris.

L’atelier proposé aujourd’hui porte sur des territoires situés en marge ou à l’écart de ces grandes métropoles. Il a pour objet d’analyser les potentialités d’innovation, sous toutes ses formes, de cette multitude de territoires dans lesquels zones urbaines et rurales sont imbriquées.

L’atelier 2017 se propose de travailler en contraste sur deux territoires présentant une diversité d’initiatives. Ainsi une réflexion se bâtira-t-elle sur la variété des logiques d’innovation et de développement local à l’œuvre. L’Atelier permettra de mesurer les effets de ces logiques et actions sur la spatialisation de la création de valeur, la circularité entre les différentes formes de l’innovation, la capacité à générer de l’activité et de l’emploi, à renforcer l’attractivité du territoire et à valoriser ses ressources. Il portera sur des domaines variés et soulignera la diversité des acteurs impliqués.

Construction, animation, pédagogie


Principes de construction et d’animation de l’atelier

La formation est organisée durant 5 journées, soit 35 heures. L’atelier s’articule autour de plusieurs lieux permettant de mettre en perspective des acteurs, des actions et des finalités variées. Il s’appuie sur une approche méthodologique et des concepts issus de la recherche et rend les participants acteurs de la formation.

L’atelier associe partage de connaissances, observation et immersion > questionnement et analyse > création et mise en perspective. Il alternera rencontres avec les acteurs des territoires autour de lieux et d’actions exemplaires. Il propose des temps de travail en groupe, afin de mobiliser les participants dans une approche d’intelligence collective. Ils pourront ainsi mettre en perspective leurs propres expériences avec les études de cas qui feront l’objet de l’atelier.

Objectifs pédagogiques de l’atelier
L’atelier doit permettre aux participants de contribuer à la dynamique et à la transformation de leur territoire.

notamment :

  • appréhender ce qui fonde la diversité des territoires et des innovations ;
  • analyser un territoire dans ses dimensions politique, économique et sociale, en prenant en compte les actions, les acteurs et leurs interactions ainsi que la dynamique temporelle ;
  • comprendre les jeux d’acteurs ;
  • identifier et caractériser les potentialités d’innovations et les ressources pouvant être mobilisées, les forces motrices et les résistances, mais aussi les attentes exprimées par des parties prenantes diverses ;
  • mettre en perspective des projets exemplaires et des initiatives inscrites dans des territoires variés et portant sur différentes dimensions de l’innovation.

Public

La formation s’adresse à tous les acteurs de l’innovation et de ses politiques, à l’échelle nationale ou locale, aux élus nationaux et territoriaux, aux représentants d’entreprises, aux acteurs des projets et de leur gouvernance, agences régionales de développement, services des agglomérations, des départements des régions, aux chercheurs, aux enseignants, aux représentants des médias et de la société civile...

Les participants souhaitent approfondir leurs compétences en projetant leurs expériences et leurs intentions et en les partageant dans un cadre d’intelligence collective.

[(L’édition 2017 de l’atelier Innovation et dynamique des territoires propose d’explorer les potentialités d’innovation dans la région Bourgogne-Franche-Comté et sur le littoral de la région Occitanie.
La formation est organisée durant 5 journées, soit 35 heures sur deux lieux. Une demie journée introductive en Bourgogne-Franche-Comté et une demie journée conclusive en Occitanie encadreront les rencontres d’acteurs, les visites et les travaux de groupe.

Programme prévisionnel

15 novembre 2017 - après-midi

Ouverture de l’atelier à Chalon-sur-Saône : des concepts et des outils pour penser le territoire et l’innovation

- Accueil, présentation des participants.

  • Construction d’un premier cadre d’analyse fondé sur : • un travail sur les mots, du territoire, de l’innovation ; • un panorama de méthodes associant conférences, rencontres, visites, expériences...
16 - 17 novembre 2017

Chalon-sur-Saône - Le Creusot - Montceau-les-Mines : des territoires en mutation

L’atelier se poursuivra par deux journées à la découverte de deux agglomérations, Chalon sur Saône et Le Creusot - Montceau-les-Mines (Bourgogne-Franche-Comté). Ces territoires ont été confrontés à plusieurs mutations industrielles. En 2006, Kodak industrie décide de tourner définitivement la page de la photographie argentique au profit du numérique. L’entreprise ferme son site de Chalon-sur-Saône qui employait environ 2000 personnes. Depuis, les acteurs locaux ont soutenu le développement des usages du numérique, aboutissant à la création récente de la cité du numérique.
Le Grand Chalon a été labellisé French Tech en juillet 2016 avec le label IOT Manufacturing. L’agglomération héberge aujourd’hui des pôles logistiques et des équipementiers industriels au rayonnement international.
Alors que dans le passé Montceau-les-Mines avait subi la fermeture des mines, les difficultés de Schneider et de Creusot Loire ont conduit à une reconstruction du tissu industriel local autour de la métallurgie qui a évolué vers une plus forte valeur ajoutée.
Plusieurs questions se posent sur ces territoires : Comment se diversifier, comment développer l’entrepreneuriat et l’innovation ? Comment les deux agglomérations voisines peuvent-elles se coordonner en s’appuyant sur les atouts et compétences de chacune d’entre elles ? Comment contribuent-elles au développement de la région Bourgogne Franche Comté ?

  • Introduction : Chalon-sur-Saône et Le Creusot - Montceau-les-Mines, eux agglomérations entre Industrie, services et ruralité
  • Le Creusot, cité industrielle et la montée de la valeur ajoutée dans la métallurgie
  • Chalon sur Saône : Numérique et image, logistique : deux activités en expansion
  • Qualités résidentielle, place de la culture
  • En contrepoint, des acteurs de La Charité sur Loire présenteront une dynamique coopérative en zone rurale.
12 (après-midi) - 14 décembre 2017

Le littoral occitan : un laboratoire d’innovation territoriale

L’atelier se poursuivra par trois journées sur le littoral occitan, qui se déroule sur les 215 km de rivage de la région Occitanie. La région Occitanie attire 53 000 nouveaux habitants par an et à ce titre est une des régions les plus attractives d’Europe. Cela soulève toutefois des questions sur la refonte de l’industrie du tourisme, la rénovation de l’habitat, l’évolution des ports, les conditions d’exploitation des ressources naturelles. Le plan Littoral 21 a pour objectif de construire l’avenir maritime de la région, en conciliant dynamisme économique et préservation de l’environnement, dans une vision intégrée du littoral et de son arrière-pays rural qui regroupe 171 communes. Il s’agit de donner un nouvel élan à l’économie maritime et littorale à horizon 2050. Ce plan articule des innovations institutionnelles comme le parlement de la Mer, un urbanisme en archipel préservant un environnement durable, des innovations technologiques dans l’économie bleue.

  • Introduction sur les aspects sociaux, économiques et démographiques du littoral occitan.
  • Visites et rencontres permettant aux participants d’enquêter sur l’engagement et le pilotage de l’Etat et de la Région dans l’expérimentation Littoral 21.
  • Recherche approfondie sur l’exemple du développement de Port la Nouvelle : concurrence, débat public, éolien offshore, relations avec l’arrière pays...
14 décembre 2017 (après-midi)

  • Clôture de l’atelier : mise en perspective des objets et des concepts
  • Présentation des travaux réalisés par les participants.
  • Discussion avec les acteurs régionaux et universitaires invités.
  • Bilan de l’atelier : Quels enseignements pour les projets de mon territoire ?
  • Evaluation collective.

CANDIDATURE

mercredi 5 juillet 2017, par Olivier Dargouge